L’anatomie des mots

Nous avons récemment eu, avec l’Homme, une discussion improbable. « Nan franchement, y’a des mots que je déteste » me disait-il, « y’a des mots snobs ». « Logorrhée par exemple… Nan mais franchement ? Qui dit logorrhée ? Qui a eu l’idée d’inventer un mot pareil ! » (dit le mec qui adore écrire dans ses articles « a déclenché l’ire de la population »! :P).

J’ai adoré. D’abord parce que c’était une de ces discussions complétement absurdes dont on a le secret et parce que s’en est suivi un débat mouvementé comme je les aime, où chacun défendait ardemment son bout de gras !

Mots DR P.BINET

Moi je suis une passionnée des mots. Vraiment ! Ça a presque un côté gourmand, il y a des mots dont je suis folle ! Et que je vais même jusqu’à placer dans une conversation juste pour le plaisir de les prononcer, juste pour m’offrir un mini-kiff. Parce que les mots ont une forme je trouve, presque un physique, une petite musique bien à eux… Y’en a des doux, des rugueux, des crados, des chantants… Et je les aime, tous, pour ça! Même ceux que je déteste ! J’adore les détester ! #schizo

Dans mes mots fétiches, y’a des classiques qui reviennent souvent : improbable (que je place à tout va), égo-centré (que je trouve tellement parlant, tellement chic pour dire un truc presque insultant !), capillotracté (bien plus classe que « tiré par les cheveux »), de surcroît (à côté de qui un « en plus » fait pâle figure !), au prorata, désuet (qui a un petit côté doux et nostalgique).

Et puis il y a tous les autres…

Ceux qui me font rire : « baise-en-ville », « pince-sans-rire », « mimolette », « soupe-au-lait », « pique-nique ».

Ceux qui valent cher au Scrabble : « anticonstitutionnellement », « xylophone », « zoo ».

Ceux qui font du gloubiboulga dans la bouche : « barbapapa », « ratatouille » (impossible pour moi de ne pas penser à Rihanna Raaaatatata Rattatataaa), « kayak », « toboggan », « bilboquet », « cockpit » « tamtam ».

Ceux qui se la jouent latino : « et cetera », « ad vitam aeternam », « versus ».

Ceux qui ont la cote : « fédérer », « créer du lien », « adouber ».

Ceux qui grattent : « hypocrite », « craquotte », « craquelé ».

Ceux qui rien qu’en les prononçant on sait ce qu’ils veulent dire : « dodu », « bonbon », « balbutier », « gouleyant », « volubile », « moribond », « chatoyant », « abyssal », « batifoler », « penaud », « gigantesque ».

Ceux qui se la jouent un peu plus classe que l’original : « efficient », « furibond ».

Ceux qui claquent mais qui sont impossible à placer : « en l’occurrence », « de toute évidence ».

Ceux qui n’ont aucun rapport avec ce qu’ils veulent dire : « canonisé » (t’es le roi des canons c’est ça ?!), « apostropher », « oxymore », « emphase », « litanie ».

Ceux qu’on arrive jamais à prononcer correctement : « obnubilé » (que celui qui n’a jamais dit « obnibulé » lève la main !).

Ceux qu’on invente parce qu’ils manquent cruellement au dictionnaire « photo-hygiènique », « brezeiller », « potiner ».

Ceux qui grondent mais gentiment : « chenapan », « morveux ».

Les imagés : « nombriliste », « gargantuesque ». Sur ce point, le chéri a encore plus d’imagination ! Il affectionne particulièrement « Rhododendron » (qui lui fait penser « à un gros poulet dans un four ») ou encore « fanfreluche » (qui fait « prostituée de Pigalle ») !

Ceux qui font rire mes copines : « j’ai gagné 50 balles, j’étais refaite ! », « mythique », « chelou ».

Ceux qui se prononcent à voix basse : « pudeur », « secret », « intimité ».

Ceux qui donnent une intensité : « méchamment / méga cool »… et l’élégant « issime » qui vient mettre sa touche de glamour: « génialissime », « canonissime », « oufissime ».

Et puis… Et puis… Il y a ceux qui nous échappent. Ceux qui se calent en équilibre sur le bout de notre langue, roi de la nargue. Ceux qu’on passe des heures à chercher parce que le synonyme trouvé ne veut pas dire exactement pareil et qu’on ne s’endormira pas avant de l’avoir trouvé. #puriste Et je crois que c’est ceux-là mes préférés, parce qu’ils aiment jouer à cache cache et que… c’est le seul jeu où je finis toujours par gagner ! #mêmesijedoisypasserlanuit

9 réflexions sur “L’anatomie des mots

  1. Improbable ! c’est vrai, c’est un mot que tu emploies souvent….
    Logorrhée est un mot que j’emploie souvent car plus joli que « diarrhée verbale »!!!
    Excellentisime ton article, ma Perrine !

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore ton article, à lire à voix haute pour entendre les mots 🙂

    Moi aussi j’adore les mots, surtout dans la langue Française où, comme tu dis, les synonymes ne sont pas si synonymes que ça car un mot veut dire bien plus quelque chose qu’un autre. Par exemple j’ai utilisé le mot « rocambolesque » récemment, mais je trouvais que ça ne définissait pas vraiment ce que je ressentais lol et je ne trouvais pas de meilleur synonyme.

    Y a un truc bizarre qui m’arrive des fois aussi, à force de regarder longtemps un mot, je trouve qu’il est écrit bizarrement, que la suite des lettres qu’il forme ne correspond pas au mot et à sa signification… Je ne sais pas si je suis la seule haha.

    Aimé par 1 personne

    • Un Com de « Mia » , si c’est pas ouf ça! 😀🎉 Merciiiiii! Ça me fait pareil pour les lettres d’un mot, à le regarder longtemps, parfois je le trouve ridicule! Avec ses 2 L, ou ses R mal fagotté, ou ses lettres mal assorties! 😂

      J'aime

  3. Pingback: Ma vie sans smiley | Restons Futiles

  4. Pingback: J’ai tendance à bloquer | Restons Futiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s