Perfectible

Vous avez une « chanson doudou » vous? De ces chansons qui vous bercent, vous apaisent, vous remettent en accord avec le cosmos, comme dirait ma soeur de la montagne? En ce moment, j’en ai une. Que j’écoute en boucle. J’ai même acheté l’album, le premier en 15 ans! #cestdire Et ce soir, en rentrant dans ma voiture, vannée, un peu maussade, un peu pas top, une mélodie est venue caresser mes oreilles, toute douce, rassurante. Alors j’ai voulu vous en parler, de cette chanson, de cette merveilleuse ode à la vie, à cette génération Y qui galère un peu, voire parfois beaucoup, qui essaie, qui… fait de son mieux.

marelle

Lire la suite

Les expressions mythiques de ma grand-mère

J’ai eu la chance d’avoir une mamie extraordinaire, de celles dont on se souvient à jamais, dont on reparle très souvent, qu’on cite avec un grand sourire et les yeux qui regardent le ciel. Une grande mamie. D’ailleurs, à ce propos, je ne sais pas si vous connaissez Yves Jamait (et si ce n’est pas le cas, foncez vite sur Deezer!) mais il a écrit une chanson qui me fait beaucoup penser à elle, à ces êtres chers qu’on a perdu. C’est une douce chanson, presque une berceuse, ça s’appelle « Même sans toi ». Ecoutez-la, elle est superbe!

Extrait d'une lettre de ma Grand-mère

Extrait d’une lettre de ma Grand-mère ©PerrineBinet

Revenons à ma Mamie Jo. Le plus bel héritage qu’elle nous ait laissé, ce sont ces petites phrases. Ces dictons qui, à l’époque, nous soulaient, mais d’une force! On avait même mis en place un jeu avec mon père! Le dimanche, le traditionnel grand raout familial était devenu notre terrain de jeu. On avait créé un barème : chaque expression prononcée par ma grand-mère donnait des points. Bien entendu, plus c’était une phrase difficile à lui faire dire, plus ça valait des points! Parce que y’avait des phrases easy, du genre « Tu ramèneras une cuillère pour le plat », « Pars pas les mains vides! » ou encore « Puisque le bon Dieu t’as mis là », celles-la c’était même tellement facile que c’était pas du jeu! Nan, nous ce qu’on aimait, c’était réussir à lui faire dire d’autres dictons plus mythiques, qu’elle affectionnait tout autant! Et Dieu sait comme elle en avait en stock!

Lire la suite